Nouvelle passerelle DEC-BAC en histoire à Sherbrooke

Les étudiantes et les étudiants du programme Histoire et civilisation du Cégep de Sherbrooke pourront dorénavant profiter d’une passerelle DEC-BAC lors de leur admission au baccalauréat en histoire à l’Université de Sherbrooke. Cette passerelle pourrait leur permettre de se faire créditer jusqu’à trois cours (9 crédits).

« En leur reconnaissant un cours par trimestre, soit deux cours, lors de leur première année de baccalauréat en histoire, nous leur donnons accès plus rapidement à certains cours de culture générale et aux cours d’analyse, qui nécessitent habituellement la réussite de 24 crédits universitaires en histoire, explique le directeur du Département d’histoire, le professeur Benoît Grenier. Autre aspect non négligeable, chacun des cours crédités représente des frais de scolarité en moins à payer en plus de la possibilité d’effectuer un parcours accéléré. »

Un autre cours pourrait être crédité à celles et ceux qui auront réussi l’activité « École d’été interordre en histoire », actuellement en développement, qui réunira les étudiantes et les étudiants du Cégep de Sherbrooke et de l’Université de Sherbrooke.

Une collaboration entre le Cégep de Sherbrooke et l’Université de Sherbrooke

La création de cette passerelle a été rendue possible grâce au travail soutenu et inventif des responsables des programmes en histoire des deux établissements. Elle s’inscrit directement dans les objectifs du nouveau Pôle régional en enseignement supérieur de l’Estrie (PRESE).

« Le programme Histoire et civilisation est l’un des programmes collégiaux préuniversitaires les plus spécialisés, rappelle Charles Bourget, enseignant et coordonnateur du programme au Cégep de Sherbrooke. Comprenant un nombre limité de disciplines, toutes en lien avec les arts libéraux, il permet aux étudiants et aux étudiantes d’acquérir une solide formation méthodologique, de situer leur pensée dans une structure historique claire et de développer une érudition fondée sur la lecture des grands textes de la culture occidentale. Cette approche intégrée et riche leur assure une préparation efficace pour les études universitaires. La reconnaissance de la qualité de cette formation par l’Université de Sherbrooke marque le début d’un partenariat entre les deux établissements qui va bien au-delà de la création d’une passerelle entre nos deux diplômes : un lien organique se met en place au grand bénéfice de nos étudiants et de nos étudiantes. »

Cette passerelle en histoire avec l’Université de Sherbrooke est unique, elle constitue un avantage indéniable pour celles et ceux qui en profiteront. C’est la qualité du programme offert au Cégep de Sherbrooke qui a permis de la créer.

« Depuis plusieurs années, nous observions que les étudiantes et étudiants issus de ce programme bénéficiaient d’une réelle longueur d’avance par l’ampleur de leurs connaissances, en particulier sur l’Antiquité et le Moyen Âge, mais aussi par leurs compétences méthodologiques et leur curiosité intellectuelle, indique le professeur Benoît Grenier. Il nous est donc apparu nécessaire de reconnaître concrètement les acquis des diplômés de ce programme de très haute qualité. »

Cette collaboration, en plus de consolider les liens entre les deux établissements, a mené à une innovation en enseignement supérieur – d’autres sont actuellement en développement – permettant à la région de l’Estrie de se distinguer quant à sa formation en histoire.